Covid-19 : Reprise des cours à l’Université de Niamey

Article : Covid-19 : Reprise des cours à l’Université de Niamey
4 juin 2020

Covid-19 : Reprise des cours à l’Université de Niamey

Mondoblog lance le projet Mondoblog, unis contre le Covid-19, pour raconter l’évolution et les conséquences de la pandémie de coronavirus du point de vue des Mondoblogueurs sahéliens.


Lundi 1er juin 2020, les cours ont repris au Niger après plus de deux mois de suspension pour cause de coronavirus. Les établissements scolaires étaient fermés depuis le 19 mars 2020. Pour assurer la distanciation sociale, les classes des niveaux de primaire seront divisées en deux groupes, et les cantines ne serviront pas encore de repas. L’année scolaire se terminera le 10 juillet.

Cette reprise a fait l’objet d’une véritable préparation par les autorités en charge de l’éducation. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Yahouza Sadissou, coordinateur des ministères en charge de l’éducation nationale, a indiqué les mesures prises dans le cadre de la mise en place du plan de riposte pour la reprise des cours. Il a aussi indiqué que les établissements scolaires devraient être dotés de kits d’hygiène, de masques, de savon ou gel hydroalcoolique et de matériel pour le lavage des mains.

Au total, 8 mesures adoptées pour la réouverture des établissements scolaires :

  • Aération des salles de classes et amphithéâtres pendant les cours ;
  • Le port du masque recommandé pour tous les élèves et étudiants ;
  • Port obligatoire du masque par tous les enseignants de tous les établissements ;
  • Désinfection des classes et amphithéâtres après les cours ;
  • Désinfection des cantines, toilettes et des lieux de contact ;

Tôt ce lundi matin, les scolaires nigériens ont effectué une seconde rentrée académique dans une atmosphère conviviale. Je suis allé à leur rencontre.

En route pour le campus.
Crédits photo : Abdel Latif Idrissa

L’ambiance chaleureuse de la reprise des cours contraste avec celle de la crise sanitaire

Dans les rues de Niamey, les élèves ont repris le chemin de l’école. C’est dans une ambiance joyeuse que les étudiants se sont rendus en classe. Certains, vêtus de leurs tenues scolaires, d’autres dans leurs plus beaux vêtements, tous se dirigeaient vers leurs établissements scolaires. Malgré le contexte de la pandémie du coronavirus, les scènes de liesse se sont multipliées devant les salles de cours, comme à chaque rentrée scolaire après les vacances. À la seule différence que, cette fois-ci, les élèves doivent porter un masque pour se protéger.

Visite officielle des autorités locales
Crédits photo : Ville de Niamey

Les étudiants de l’Université de Niamey

Crédit photo : Abdel Latif Idrissa

A 10h du matin, je me suis rendu à l’Université de Niamey, où j’ai recueilli quelques témoignages des étudiants juste avant l’entrée dans les salles de cours. 

« Je remercie le bon Dieu, qui nous a permis de nous retrouver ce jour pour la reprise des cours. On remercie le gouvernement pour les mesures de prévention prises pour éviter la propagation de la maladie à l’Université malgré le fait que beaucoup d’étudiants ne portent pas leur masques et ne respectent pas la distanciation sociale dans les salles de cours et encore moins à l’arrêt de bus.”


Idrissa Boubacar Oumarou, étudiant à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques
Université de Niamey
Crédits photo : Abdel Latif Idrissa

« C’est une grande joie qui m’anime pour la reprise des cours. On a eu à faire deux mois sans étudier, c’était long ! A l’arrivée ce matin, les camarades portaient leur bavettes par la suite, ils les ont enlevées. J’aimerais que les étudiants respectent les dispositions qui ont été édictées par le gouvernement sinon on risque de revivre la même situation, le fermeture des écoles. »


Issoufou Chaibou Oumalhaire, étudiante à la faculté des Sciences Juridiques et Politiques
Université de Niamey
Crédits photo : Abdel Latif Idrissa

 » Malheureusement beaucoup d’étudiants et étudiantes ne croient pas à l’existence de la maladie. Je lance un appel à tous les camarades pour le respect des gestes barrières ! »


Amadou Boubacar Ali, étudiant en L3 Géologie, pense que des efforts restent à faire pour le respect des mesures barrières sur le campus
Souleymane Sanda, Amadou Abdoul Salam et Habibou Garba, étudiants de la Faculté des Sciences et Lettres Humaines sont déjà en train de réviser.
Crédits photo : Abdel Latif Idrissa

« La reprise des cours est effective, chacun essaye de faire de son mieux pour le respect des mesures barrières. Par exemple, dans les salles de cours auparavant, avant la maladie, les camarades s’asseyaient à trois voire quatre sur une table. Maintenant, on essaye de rester seulement à deux pour respecter la distanciation sociale. »

Etudiants de la Faculté des Sciences et Lettres Humaines
Université de Niamey
Crédits photo : Abdel Latif Idrissa

« Nous gardons un espoir avec cette reprise de pouvoir finir l’année académique, on était désespéré pendant la période de suspension des cours. Beaucoup d’étudiants ont quitté le campus pour créer leur business. Moi, pendant l’arrêt des cours, comme j’ai fait une formation en mécanique, je faisais de la mécanique dans mon quartier. »


Hamadou Waly Al Moustapha, L3 Droit public, nous raconte le désespoir qui habitait les étudiants pendant la période de suspension des cours

Cette journée de reprise des activités académiques a été marquante pour beaucoup d’élèves, séparés pendant longtemps et de façon inattendue à cause du contexte particulier du Covid-19. D’un côté, certains scolaires essaient de respecter les gestes barrières en se protégeant, et de l’autre, il y a ceux qui ne respectent pas du tout ces mesures. Les acteurs de l’éducation (élèves, étudiants, parents d’élèves et gouvernement) ont contribué de manière conséquente au respect des ses mesures.

Nous osons espérer que la réouverture des écoles ne soit pas un facteur de propagation du virus… Les étudiants vont-ils respecter ces mesures sur le long terme ? Le gouvernement va-t-il tenir ses engagements ? Autant de questions qui restent en suspens ! Comme les anglais le disent : “Wait and see”. 

Partagez

Commentaires